50614913_1126756207498892_7737905851767193600_n

L’INACTIVITE

APRES UNE PERIODE DE REPOS OU D’INACTIVITE, LE CORPS N’A PLUS LA MÊME SOUPLESSE, NI LE MÊME DYNAMISME.
POUR RETROUVER SON NIVEAU DE PERFORMANCE, IL A BESOIN D’UN LAPS DE TEMPS POUR SE « DEROUILLER »
LA REPRISE DE L’ENTRAINEMENT APRÈS UNE PÉRIODE D’INACTIVITÉ POSE DES PROBLÈMES AU NIVEAU SQUELETIQUE ET MUSCULAIRE MAIS AUSSI AU NIVEAU CARDIO-VASCULAIRE.
QUEL SPORTIF N’A PAS UN JOUR RESSENTI CES FAMEUSES COURBATURES OU BIEN PESTÉ CONTRE LE MANQUE DE SOUFFLE EN REPRENANT SON ACTIVITÉ APRÈS PLUSIEURS SEMAINES DE VACANCES ?
IL FAUT SAVOIR QU’APRÈS UN ARRÊT DE 21 JOURS TOUTES LES ADAPTATIONS DU MUSCLE CARDIAQUE MISES EN PLACE AVEC PATIENCE PAR DES MOIS D’ENTRAÎNEMENT ONT DISPARU.

TOUT ARRÊT D’UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈRE EST SUIVI D’UNE DIMINUTION DES APTITUDES FONCTIONNELLES DE L’ORGANISME. LA SOUPLESSE ET LES QUALITES AÉROBIES RÉGRESSENT LE PLUS VITE, MAIS SERONT RÉCUPÉRÉES PLUS RAPIDEMENT À LA REPRISE, CONTRAIREMENT À LA FORCE ET L’EXPLOSIVITÉ , QUI NÉCESSITENT PLUS DE TEMPS.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email